Forum de la1ère Cie des archers de Montciel (lons le saunier- France)

Juin 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Connectés


    le cerveau pendant la phase de tir

    Partagez
    avatar
    MrANTOY39:)
    Empereur de la compagnie
    Empereur de la compagnie

    Messages : 992
    Date d'inscription : 18/11/2010
    Age : 32
    Localisation : fukushima

    le cerveau pendant la phase de tir

    Message  MrANTOY39:) le Mar 10 Juin - 21:09


    gwenhwy

    Messages : 18
    Date d'inscription : 21/10/2014
    Age : 38

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  gwenhwy le Mar 21 Oct - 16:42

    Visiblement l'étude réalisée durant la vidéo démontre que lorsqu'un archer effectue un tir, dans son cerveau, parmi les millions de neurones qui se connecte pour créer les ondes d'électricité (à différentes fréquences) et conduire les informations, deux types de d'ondes sont prédominantes :
    Les Alphas (8 – 15 Hz), concentration et méditation
    Les Theta (4 – 7 Hz), relaxation
    Ces deux vagues neuronales sont mises en activitées par le cerveau afin de permettre (en théorie) à l'archer de réaliser le tir parfait.
    Ca c'est pour la première partie de la vidéo avec le premier archer qui est un professionnel.

    Ensuite, l'étude est réalisée sur des amateurs afin de conclure si la même prédominance de fréquences d'ondes cérébrales est représentée.
    Le résultat est : Oui !!!

    En fait l'étude tend à démontré que nous sommes habilités à contrôler notre cerveau (ou du moins les ondes électriques qui le parcours) par des entrainements et des pratiques tel que le tir à l'arc.
    La scientifique parle aussi des chef d'entreprise, des groupes de décisions et des personnels des forces spéciales qui ont visiblement le même entrainement à produire ce type d'ondes cérébrales (Alphas et Thetas), qui sont les ondes anti-stress (visiblement les maitres Zen en produisent un max).

    Voilà, globalement,

    Archer, vous êtes sur la voie du zen et de la sagesse Smile

    Jenny
    avatar
    Pierre
    Admin

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 18/11/2010

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  Pierre le Mar 21 Oct - 16:49

    Belle entrée Jenny !! cheers


    _________________
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi...  Albert Einstein

    gwenhwy

    Messages : 18
    Date d'inscription : 21/10/2014
    Age : 38

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  gwenhwy le Mar 21 Oct - 17:01

    Merci Pierre Smile
    avatar
    ThomasGUERIN
    Admin

    Messages : 974
    Date d'inscription : 26/09/2012
    Age : 33
    Localisation : Perrigny

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  ThomasGUERIN le Mar 21 Oct - 19:23

    En effet une belle entrée en matière, mais pour arriver à un tir parfait (mais qu'est ce que la perfection?) chacun à différent objectif.

    Dans ce but, il y a le kyudo, art ancestral japonnais qui vise plus le mouvement/lamaitrise de soi que le résultat.

    bonne soirée

    Thomas

    gwenhwy

    Messages : 18
    Date d'inscription : 21/10/2014
    Age : 38

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  gwenhwy le Mar 21 Oct - 20:12

    En fait l'étude réalisée durant la vidéo ne parle pas du tout du concept de comment réaliser un tir à la perfection, ça reste le problème de l'archer Smile

    Elle vise en fait à mettre en évidence le fait que lorsque l'archer se met en condition pour réaliser un tir ( et majoritairement à la perfection, on vise rarement pour rater ...), alors le cerveau déclenche dans les connexions neuronales une production d'ondes électriques parmies lesquelles sont produites majoritairement les Alpha et Theta.

    C'est cela en fait que démontre l'étude.

    Si tu fais du Kyudo (voir même que tu te fais une après midi au spa), tu produiras les mêmes ondes neuronales que tout soit parfait ou non, c'est la condition mentale dans laquelle l'individu se canalise qui importait dans le rapport établie.

    Cela permettait également de démontrer que le tir à l'arc, est un sport qui permet de canaliser le stress; comme d'autres d'ailleurs.

    Jenny
    avatar
    ThomasGUERIN
    Admin

    Messages : 974
    Date d'inscription : 26/09/2012
    Age : 33
    Localisation : Perrigny

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  ThomasGUERIN le Mar 21 Oct - 20:19

    oui c'est sur, bon je n'ai pas regardé la video.

    Par contre tout dépend de tout un chacun, pour certains, à force de tirer et de trop être focalisé sur le résultat et donc la perfection, il intervient un phénomène de target panic appelé en france la peur du jaune.

    Anthony pourra peut etre nous faire part de son expérience, car c'est en partie passé mais a tendance à revenir au galop. problème augmenté à cause du scope?

    et du coup ce phenomene amène un stress et provoque tout le contraire de ce qui est prevu au départ.

    après celui qui arrive à se deconnecter de son tir et à tirer de facon "instinctive" et à ne pas penser au geste que tout soit inné serait parfait.

    après pour ma part quand j'arrete de deconner entre 2 flèches (changement d'etat surement electrique du cerveau) et la c'est la cata.
    avatar
    Pierre
    Admin

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 18/11/2010

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  Pierre le Mar 21 Oct - 21:32

    Se réciter et être dans sa séquence de tir a plusieurs avantages ( si on veut faire des points sous la pression de la compétition)
    1- Rester focus sur la technique et non sur le résultat.
    2- ça peut éviter aux pêchers mignons de la technique (on en a tous une ou deux (au moins ...) de réapparaitre. puisque la séquence de tir est là pour ça.
    3- Être, dans le confort du "connu", on reproduit quelque soit la situation, la "routine" que l'on a mis en place à l'entrainement.
    4- ça aide à préserver le rythme de tir. Quand on cherche trop à s'appliquer, on détruit la continuité du geste.
    5- ça "couvre" le son de la petite voix dans la tête ... ça évite d'aller batifoler dans ses penser ou de penser à l'importance d'une flèche : "si je ne la rate pas, je gagne ..."


    Alors, une séquence de tir c'est quoi ??
    Ce sont les points clés qu'il faut absolument intégrer dans sa routine de tir à un moment donné.
    exemple :
    je lève mon bras d'arc.
    je baisse mon épaule d'arc.
    je tourne mon coude vers l'extérieur.
    je viens aux contacts
    je contracte le dos.
    je fini mon geste fort devant, relâché derrière ...

    la séquence de tir est personnelle (si je me dis "béton devant" je sais ce que ça évoque pour moi) et évolutive : j'ai sorti le "tourne le coude vers l'extérieur" de ma séquence depuis plusieurs mois, car ça ne me semble plus être un point clé dans mon tir (ça se fait tout seul).

    Un autre moyen d'attaque très fort est l'image mentale du tir.
    On intègre juste avant le tir ou à moment précis de la séquence tout ou partie de la séquence en s'imaginant tirer une très bonne flèche.
    On sait que s'imaginer tirer ou tirer vraiment active à l'identique le cerveau.
    ça ajoute un potentiel confiance non négligeable ...

    Bon, j’admets que c'est moins fun que le tir instinctif ... mais faut savoir ce que l'on veut ! Very Happy


    _________________
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi...  Albert Einstein
    avatar
    MrANTOY39:)
    Empereur de la compagnie
    Empereur de la compagnie

    Messages : 992
    Date d'inscription : 18/11/2010
    Age : 32
    Localisation : fukushima

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  MrANTOY39:) le Mar 21 Oct - 22:49

    ThomasGUERIN a écrit:oui c'est sur, bon je n'ai pas regardé la video.

    Par contre tout dépend de tout un chacun, pour certains, à force de tirer et de trop être focalisé sur le résultat et donc la perfection, il intervient un phénomène de target panic appelé en france la peur du jaune.

    Anthony pourra peut etre nous faire part de son expérience, car c'est en partie passé mais a tendance à revenir au galop. problème augmenté à cause du scope?

    et du coup ce phenomene amène un stress et provoque tout le contraire de ce qui est prevu au départ.

    après celui qui arrive à se deconnecter de son tir et à tirer de facon "instinctive" et à ne pas penser au geste que tout soit inné serait parfait.

    après pour ma part quand j'arrete de deconner entre 2 flèches (changement d'etat surement electrique du cerveau) et la c'est la cata.

    désolé du retard quand je suis d'apres midi c'est un peu la misere bref,

    alors en ce qui me concerne je pense que le scope joue énormément sur le geste global car si je reviens beaucoup(moins ces temps ci) et ca m'agace d'ailleurs lol 
    c'est parce que je pense trop au jaune que je vois parfaitement dans mon scope et du coup ne pense plus au reste, ma cvm n'est plus au top, il faut que j'arrive a visualiser mon geste comme dis pierre et a tirer sans réfléchir ce qui est tres dur. 

    Cela m'arrive de tirer sans me poser de questions et ca passe tout seul.

    Je pense aussi que plus ca m'arrive plus je stresse et plus je stresse plus je pense a la visée.
    avatar
    dom39

    Messages : 214
    Date d'inscription : 11/12/2011
    Age : 52
    Localisation : Vernantois

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  dom39 le Jeu 23 Oct - 23:11

    Pierre a écrit:Se réciter et être dans sa séquence de tir a plusieurs avantages ( si on veut faire des points sous la pression de la compétition)
    1- Rester focus sur la technique et non sur le résultat.
    2- ça peut éviter aux pêchers mignons de la technique (on en a tous une ou deux (au moins ...) de réapparaitre. puisque la séquence de tir est là pour ça.
    3- Être, dans le confort du "connu", on reproduit quelque soit la situation, la "routine" que l'on a mis en place à l'entrainement.
    4- ça aide à préserver le rythme de tir. Quand on cherche trop à s'appliquer, on détruit la continuité du geste.
    5- ça "couvre" le son de la petite voix dans la tête ... ça évite d'aller batifoler dans ses penser ou de penser à l'importance d'une flèche : "si je ne la rate pas, je gagne ..."


    Alors, une séquence de tir c'est quoi ??
    Ce sont les points clés qu'il faut absolument intégrer dans sa routine de tir à un moment donné.
    exemple :
    je lève mon bras d'arc.
    je baisse mon épaule d'arc.
    je tourne mon coude vers l'extérieur.
    je viens aux contacts
    je contracte le dos.
    je fini mon geste fort devant, relâché derrière ...

    la séquence de tir est personnelle (si je me dis "béton devant" je sais ce que ça évoque pour moi) et évolutive : j'ai sorti le "tourne le coude vers l'extérieur" de ma séquence depuis plusieurs mois, car ça ne me semble plus être un point clé dans mon tir (ça se fait tout seul).

    Un autre moyen d'attaque très fort est l'image mentale du tir.
    On intègre juste avant le tir ou à moment précis de la séquence tout ou partie de la séquence en s'imaginant tirer une très bonne flèche.
    On sait que s'imaginer tirer ou tirer vraiment active à l'identique le cerveau.
    ça ajoute un potentiel confiance non négligeable ...

    Bon, j’admets que c'est moins fun que le tir instinctif ... mais faut savoir ce que l'on veut ! Very Happy

    J'avance la patte, je baisse la tête, je prends la graine, je lève la tête.....
    Si j'ai bien compris pour bien tirer il faudrait avoir une cervelle de poule...ou coq lol
    avatar
    Pierre
    Admin

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 18/11/2010

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  Pierre le Jeu 23 Oct - 23:52

    dom39 a écrit:
    Pierre a écrit:Se réciter et être dans sa séquence de tir a plusieurs avantages ( si on veut faire des points sous la pression de la compétition)
    1- Rester focus sur la technique et non sur le résultat.
    2- ça peut éviter aux pêchers mignons de la technique (on en a tous une ou deux (au moins ...) de réapparaitre. puisque la séquence de tir est là pour ça.
    3- Être, dans le confort du "connu", on reproduit quelque soit la situation, la "routine" que l'on a mis en place à l'entrainement.
    4- ça aide à préserver le rythme de tir. Quand on cherche trop à s'appliquer, on détruit la continuité du geste.
    5- ça "couvre" le son de la petite voix dans la tête ... ça évite d'aller batifoler dans ses penser ou de penser à l'importance d'une flèche : "si je ne la rate pas, je gagne ..."


    Alors, une séquence de tir c'est quoi ??
    Ce sont les points clés qu'il faut absolument intégrer dans sa routine de tir à un moment donné.
    exemple :
    je lève mon bras d'arc.
    je baisse mon épaule d'arc.
    je tourne mon coude vers l'extérieur.
    je viens aux contacts
    je contracte le dos.
    je fini mon geste fort devant, relâché derrière ...

    la séquence de tir est personnelle (si je me dis "béton devant" je sais ce que ça évoque pour moi) et évolutive : j'ai sorti le "tourne le coude vers l'extérieur" de ma séquence depuis plusieurs mois, car ça ne me semble plus être un point clé dans mon tir (ça se fait tout seul).

    Un autre moyen d'attaque très fort est l'image mentale du tir.
    On intègre juste avant le tir ou à moment précis de la séquence tout ou partie de la séquence en s'imaginant tirer une très bonne flèche.
    On sait que s'imaginer tirer ou tirer vraiment active à l'identique le cerveau.
    ça ajoute un potentiel confiance non négligeable ...

    Bon, j’admets que c'est moins fun que le tir instinctif ... mais faut savoir ce que l'on veut ! Very Happy

    J'avance la patte, je baisse la tête, je prends la graine, je lève la tête.....
    Si j'ai bien compris pour bien tirer il faudrait avoir une cervelle de poule...ou coq lol

    Tout à fait ...c'est d'ailleurs pour ça que tu es meilleur que moi ....  


    _________________
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi...  Albert Einstein
    avatar
    ThomasGUERIN
    Admin

    Messages : 974
    Date d'inscription : 26/09/2012
    Age : 33
    Localisation : Perrigny

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  ThomasGUERIN le Ven 24 Oct - 7:01

    les

    insérer les uns dans les autres, je trouve qu'a la fin c'est illisible. lol

    sinon on en a souvent parler, se mettre en mode "blonde" pour le tir ca marche bien. après chacun sa méthode :
    - fatigué pour ne pas avoir le temps de reflechir
    - reussir a s'y mettre volontairement
    - la deconnade...
    avatar
    Pierre
    Admin

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 18/11/2010

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  Pierre le Ven 24 Oct - 10:09

    Pour le tireur accomplit, celui qui sait tirer, comme tout dans le geste est automatisme, il peut ne penser à rien...
    Pour le tireur qui est en train de mettre en place un nouveau point technique dans son tir, qui n'a pas eu le temps de le répéter assez pour qu'il soit intégré comme automatisme,le placer dans sa séquence de tir est intéressant.
    Même si cela a un coût attentionnel non négligeable (fatigue nerveuse, ralentissement de la séquence..), cela lui permet de l'intégrer tôt non seulement à l'entrainement mais aussi en compétition.

    Après, on a aussi tous nos pêchers mignons, les fautes techniques que l'on traine toute sa carrière de tireur ou presque (regarder où va la flèche en écartant le bras d'arc, laisser tomber le bras d'arc, ne pas finir son geste, reprise du grip au lieu de laisser vivre son arc ....).
    Là, soit on a un entraineur qui veille au grain et qui interpelle le tireur dès que ça arrive, et on ne gâche que quelques flèches, soit on en a pas, on persiste dans son erreur sans s'en apercevoir et on foire son concours !

    Dernier cas, pour les psychoteurs, ceux qui cogitent, se réciter la séquence de tir permet d’occuper l'esprit sainement....


    _________________
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi...  Albert Einstein
    avatar
    MrANTOY39:)
    Empereur de la compagnie
    Empereur de la compagnie

    Messages : 992
    Date d'inscription : 18/11/2010
    Age : 32
    Localisation : fukushima

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  MrANTOY39:) le Ven 24 Oct - 10:47

    ThomasGUERIN a écrit:les

    insérer les uns dans les autres, je trouve qu'a la fin c'est illisible. lol

    sinon on en a souvent parler, se mettre en mode "blonde" pour le tir ca marche bien. après chacun sa méthode :
    - fatigué pour ne pas avoir le temps de reflechir
    - reussir a s'y mettre volontairement
    - la deconnade...
     
    C'est vrai que lorsque l on déconne

    Ça va mieux j arrive un peu mieux a me concentrer

    Surtout quand aurore et Deborah sont la Xd ventouse
    avatar
    dom39

    Messages : 214
    Date d'inscription : 11/12/2011
    Age : 52
    Localisation : Vernantois

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  dom39 le Ven 24 Oct - 22:24

    Les Ricains déconnent et sont très bons, les Coréens ne déconnent pas et sont aussi très bons. Chacun doit trouver sont truc.
    Un truc de plus pour moi ce soir grâce à Pierre. Mais je le soupçonne de faire de la rétention pour que je reste à portée lol
    avatar
    Pierre
    Admin

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 18/11/2010

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  Pierre le Sam 25 Oct - 19:36

    dom39 a écrit:Les Ricains déconnent et sont très bons, les Coréens ne déconnent pas et sont aussi très bons. Chacun doit trouver sont truc.
    Un truc de plus pour moi ce soir grâce à Pierre. Mais je le soupçonne de faire de la rétention pour que je reste à portée lol
    attention, ne pas se fier aux apparences pour les américains ...
    c'est comme dans les boites pour le taf, l'ambiance est décontractée, tu viens bosser en jean et tu tutoies le boss, mais si le taf n'est pas fait bien et à temps, tu dégages !!

    si tu regardes brady Ellison tirer, en concours je le vois rarement déconner ... mais plus expressif que les coréens ok (pas dur ...)
    j'ai toujours été comme Thomas, à avoir besoin de déconner entre les volées pour rester zen, au volley, c'était déjà comme ça ... il faut juste être capable de passer rapidement d'un état à l'autre ... d'autres dans mon équipe le pouvaient pas, ils devaient rester sérieux tout le match pour être efficaces.
    Comme tu dis, chacun dois trouver son truc ...

    De la rétention Pffffffffff .. quel ingrat, moi qui lui ai permis de battre un adversaire valeureux !!
    Non, c'est juste que je suis encore un modeste padawan .... et que je ne veux pas l'ouvrir sur un point technique avant d'en être à peu près sûr ! (ça fait quand même depuis la rentrée que je te dis que ta corde ne vient pas assez en contact avec la mâchoire ...)


    _________________
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi...  Albert Einstein
    avatar
    dom39

    Messages : 214
    Date d'inscription : 11/12/2011
    Age : 52
    Localisation : Vernantois

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  dom39 le Dim 26 Oct - 10:30

    Pierre a écrit:
    dom39 a écrit:Les Ricains déconnent et sont très bons, les Coréens ne déconnent pas et sont aussi très bons. Chacun doit trouver sont truc.
    Un truc de plus pour moi ce soir grâce à Pierre. Mais je le soupçonne de faire de la rétention pour que je reste à portée lol
    attention, ne pas se fier aux apparences pour les américains ...
    c'est comme dans les boites pour le taf, l'ambiance est décontractée, tu viens bosser en jean et tu tutoies le boss, mais si le taf n'est pas fait bien et à temps, tu dégages !!

    si tu regardes brady Ellison tirer, en concours je le vois rarement déconner ... mais plus expressif que les coréens ok (pas dur ...)
    j'ai toujours été comme Thomas, à avoir besoin de déconner entre les volées pour rester zen, au volley, c'était déjà comme ça ... il faut juste être capable de passer rapidement d'un état à l'autre ... d'autres dans mon équipe le pouvaient pas, ils devaient rester sérieux tout le match pour être efficaces.
    Comme tu dis, chacun dois trouver son truc ...

    De la rétention Pffffffffff .. quel ingrat, moi qui lui ai permis de battre un adversaire valeureux !!
    Non, c'est juste que je suis encore un modeste padawan .... et que je ne veux pas l'ouvrir sur un point technique avant d'en être à peu près sûr ! (ça fait quand même depuis la rentrée que je te dis que ta corde ne vient pas assez en contact avec la mâchoire ...)
    On est toujours un peu déstabilisés quand tu te mets dans la peau du "coach qui soufflait à l'oreille des archers" mais on ne peut que saluer la pertinence des remarques. Donc, Vivement lundi comme dirait l'autre.

    Contenu sponsorisé

    Re: le cerveau pendant la phase de tir

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 12:34